Contrôle des coûts informatiques dans les TPE

Moins ça marche, plus ça coûte : la banale expérience informatique des TPE suisses

Imaginez : vous arrivez au travail un beau matin, et contrairement aux jours précédents, votre application préférée ne fonctionne plus. Branle-bas de combat, vous tentez d'appeler votre informaticien. Et c'est là que les ennuis commencent pour votre TPE et sa trésorerie. Expérience financière douloureuse garantie. Mais les solutions existent.

Qui n'a jamais connu la panne informatique à l'ouverture des bureaux ? Pour des raisons toujours obscures, cette satanée machine refuse de fonctionner. Pourtant, comme pour bien des équipements - véhicules ou électro-ménager par exemple, les pannes envoient toujours des signes avant-coureurs. C'est encore plus vrai pour l'informatique, qui dispose en standard de nombreux indicateurs qui avertissent des défaillances avant qu'elles n'arrivent. Outils d'analyse ou encore fichiers d'activité et d'erreurs sont autant de sources d'information pour connaître l'état de son système.

Maintenez le cap sur la maintenance

Alors, pourquoi les pannes arrivent-elles tout de même ? Pour que la boucle soit complète, il faut être à l'écoute de ces signaux remontés par la machine. Et ne pas se contenter d'attendre la défaillance technique. Un ordinateur est bien plus complexe qu'un simple lave-vaisselle. Il héberge des millions de lignes de code, qui sont autant de sources de failles ou d'erreurs. L'entretien préventif et la maintenance sont donc encore plus nécessaires pour ces appareils, voire vitaux.

Vous entrez alors dans une relation gagnant-gagnant entre vous et votre prestataire informatique

Malheureusement, dans la vraie vie, celle des TPE, ces actions ne sont que rarement menées. Et les choses sont plutôt faites à l'envers. Pensez donc : une panne peut finalement se transformer en aubaine pour le prestataire qui interviendra : pièces à changer, si ce n'est toute la machine, déplacement, intervention, main d'œuvre, nouvelle garantie, et j'en passe. Au final, plutôt que d'assurer une maintenance régulière et scrupuleuse pour éviter une panne, ne rien faire ne coûtera pas de temps, et se terminera, un jour ou l'autre, en un incident qui peut s'avérer juteux.

Choisissez le mode all inclusive

Mais alors, comment sortir de cette spirale ? Tout d'abord, externalisez et louez votre informatique dans le Cloud. Cela virtualisera votre système d'information, vous libérera des contraintes du matériel et vous évitera les investissements dus au remplacement. Ensuite, optez pour des services tout inclus, où cette location couvre non seulement le matériel virtualisé, mais aussi sa gestion. Support, maintenance, surveillance, mises-à-jour, rapports, documentation : tout doit être compris, sans limite. Vous entrez alors dans une relation gagnant-gagnant, où le bon fonctionnement de votre informatique est à votre avantage tout comme celui de votre prestataire. Moins de pannes, c'est une meilleure productivité pour vous. Moins de pannes, c'est moins d'actions correctives pour lui (pour lesquelles il ne touchera pas un franc de plus).

Tout cela est tentant, non ? Vous vous demandez alors probablement qui pourrait remplir ce cahier des charges ? Contactez Steel Blue dès maintenant, nous sommes les seuls en Romandie à fournir aux PME et TPE des services informatiques 100% Cloud, 100% loués, 100% externalisés, et 100% all inclusive. Pour 0% de surprises. Nos services permettent à nos clients de maîtriser les risques de leur informatique tout en en maîtrisant les coûts. Et de retrouver enfin confiance dans leur informatique et leur prestataire.

Steel Blue : all inclusive, all right !

Posté par Emmanuel Dardaine
Fondateur - Steel Blue
Aller à la barre d’outils